Ce que les lecteurs en disent...

Une réelle bouffée d’air frais ! Je ne peux que conseiller cette lecture.

Emilie G.


Quand un livre parle de l'essence même de l'être humain, qu'il est si bien et si justement écrit, aucun commentaire ne doit le dénaturer. La pudeur, le silence et le recueillement s'impose à moi pour un moment. C'est ma religion à moi. Mon coeur pleure et se réjouit de la naissance de Paloma. Merci pour ce partage juste et fort. Ces phrases si belles, si poétiques sont un moment de grâce pour moi.

Jocelyne B.


« J’ai adoré votre livre ! » n’ai-je pu m’empêcher de dire d’emblée ce soir à Eric Brucher en présentant, à la Maison des Ecrivains, son roman Colombe (paru en 2011 chez Luce Wilquin). Je n’ai pas souvent l’habitude de pareilles déclarations, mais il est rare, à mes yeux, qu’un livre joigne aussi parfaitement la profondeur du sujet (le désir d’absolu d’une petite Antigone moderne) et la perfection de l’écriture et m’ait autant émue.

France B.


Je referme Colombe. Envie de faire silence. Et vous le dire. Merci.

Kira R.


Un roman d’une beauté minimaliste, qui frôle du bout de l’aile (du bout de la plume de l’aile) à l’Essence-Ciel.

Kira R.


Tous nos élèves devraient le lire.

Catherine V.


Cela donne presque envie de vieillir.

Marie-Ange S.


Je vous félicite parce que la durée du livre est juste ; j’ai bien aimé aussi que cela se termine par une réconciliation.

Nicole L.


Je viens de terminer la lecture de votre Colombe, que j’ai adorée !

Jean-Pierre D.


J’ai aimé votre regard si juste sur l’intensité de ce moment de la vie souvent prometteur, souvent douloureux aussi (...) Les personnes qui entourent Paola/Paloma sont, elles aussi, colorées, émouvantes et elles reflètent bien la vie de tous les jours lorsqu’elle se rebelle contre le matérialisme.

Henriette L.


Je trouve l’histoire que tu as créée très subtile, poétique et pleine de finesse… qui amène le questionnement sur soi et sur la vie.

Maurine B.


Colombe, un roman touchant, poignant et tenant en haleine. On s'attache à l'héroïne, on partage son mal-être et on s'interroge sur son propre désir. Un livre qui pousse à réfléchir sur le quotidien, sur le bien-être intérieur, sur la colombe qui vit en chacun de nous et surtout sur l'abondance de biens de ce monde.

Gwendoline F.


➢ Pourquoi me suis-je pris d’affection pour le ‘jardinier’ ? Pas uniquement à cause de son prénom, je le jure ! De très beaux chapitres. (…) Dire qu’avant tout… je me suis laissé conduire par l’histoire et par ces personnages tellement proches. Merci d’avoir mis au monde une si belle Colombe.

Gabriel R.


Ce livre d’une pureté admirable, qui sonde avec une délicatesse rare les douleurs de l’adolescence et de l’anorexie, par une intime compréhension de leurs ressorts, a reçu le Prix Sander Pierron de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique 2012.

Marie-Clotilde R.


Ici, dans ma bibliothèque tournante, les filles qui ont lu Colombe ont adoré : commentaires tous plus que positifs : grande sensibilité, l’anorexie vue enfin d’un autre point de vue, et j’en passe.

Dominique Th.

Retour au roman Colombe.

Copyright © Brucher Eric | Webmaster Dothey Charlotte | tous droits réservés